L’Organisation Libérée

Depuis 30 ans, nous nous sommes toujours intéressés aux femmes et aux hommes qui créent la richesse sur le terrain.
Avec nos clients – des entreprises de toute taille et de tout secteur – nous avons prouvé que des modèles aux organisations responsables, autonomes, libérées, permettent de renouer avec une performance pérenne en faisant rimer innovation avec compétitivité.
Ces modèles proposent des ruptures majeures en terme d’engagement des équipes opérationnelles en réinjectant du « bonheur au travail ».

Or, une entreprise dans laquelle les Hommes sont heureux est une entreprise en bonne santé ! Dans son livre « Happy RH », Laurence Vanhée le rappelle d’ailleurs très justement : 

« Un salarié heureux est 2 fois moins malade, 6 fois moins absent, 55 fois plus innovant, 9 fois plus fidèle à l’entreprise… ».

Il est urgent d’agir

Le mal-être de l’entreprise est aujourd’hui profond. La financiarisation à outrance des économies rend illisible le projet d’entreprise et favorise le désengagement des salariés ; la globalisation des marchés les rend imprévisibles et casse tous les repères ; la surinformation – souvent trop peu maîtrisée – et l’hyperconnexion accroissent la pression sur les organisations. Afin de se préserver, l’entreprise crée ainsi des systèmes normatifs toujours plus pointus qui ont finalement pour conséquence, non pas de la protéger mais d’annihiler la liberté de penser de ses collaborateurs.

Un autre modèle existe

Comment casser cette spirale infernale ? En privilégiant un modèle d’organisation dans lequel audace rime avec confiance, coopération et innovation.

Certaines entreprises ont ainsi toujours pensé qu’une autre voie était possible, que leur organisation pouvait fonctionner autrement. Contre vents et marées, elles ont cru en leur projet et ont su réaliser les profondes transformations nécessaires pour le faire partager à l’ensemble de leurs collaborateurs. Quelles que soient les difficultés économiques du moment, elles ont pu se renouveler et ont réussi à maintenir le cap, faisant pâlir d’envie leurs concurrents…

Ces  entreprises « autrement » s’appellent FAVI, SEW, Poult, Lippi, Hervé Thermique, IMA Technologies…et leur nombre, comme le démontre Isaac Getz(1) ne cesse de croître.

Alors NON, l’entreprise en France n’est pas morte, loin s’en faut ; et OUI, au-delà du discours défaitiste ambiant, il y a des nouvelles enthousiasmantes et ce blog dédié à l’Organisation Libérée a pour but de vous les faire partager.
Parce qu’il est aussi le vôtre, n’hésitez pas à y apporter vos commentaires, vos suggestions, vos expériences… il n’en sera que plus riche !

 

(1)    Professeur à l’ESCP Europe, Conférencier et co-auteur de l’ouvrage « Liberté&Cie »